18/05/2018

Frais de notaire: pas de hausse à défaut d'une baisse

Le candidat Macron avait promis de baisser les droits de mutation, dits "frais de notaire", ce qui était plutôt cohérent avec la volonté d'augmenté la mobilité des Français. Pourtant, ce n'est pas d'actualité et le gouvernement a même défendu un temps l'idée d'une augmentation. Augmentation qui aurait porté sur la taxe départementale, qui rappelons-le a déjà augmenté en 2015 pour passer de 3.8% à 4.5% dans quasi tous les départements (l'ensemble des frais de notaire s'élevant à 7 ou 8% du prix du bien dans l'ancien). Seul le neuf bénéficie de frais de notaire réduits (de l'ordre de 2,5% au total).